Au-delà du pont George V, un réseau cyclable de qualité à bâtir

Le collectif Vélorution Orléans été informé par voie de presse de la pérennisation de la piste cyclable bidirectionnelle mise en place sur le pont George V dans la période post-confinement. C’est évidemment une excellente nouvelle qui réjouira les nombreuses personnes qui désormais franchissent à vélo la Loire dans de bonnes conditions de sécurité, et un signal envoyé à toutes celles qui pourraient profiter de la rentrée pour envisager de se déplacer autrement. Les chiffres de fréquentation fournis par les autorités prouvent, s’il en était encore besoin, que lorsque les conditions sont réunies – sécurité et confort – les habitant(e)s savent se (re)mettre en selle. Comme les anglo-saxons ont coutume de le dire : Build It and They Will Come. Autrement dit, faites des aménagements et les cyclistes viendront.

Nous regrettons cependant que dans une perspective de co-construction, qui était celle des élu(e)s sortants, mais qui est surtout celle du plan vélo métropolitain, nous n’ayons pas été associés en amont à l’analyse des effets des aménagements temporaires sur l’ensemble des flux de circulation. Le communiqué précité nous a appris que deux ajustements seraient apportés sur les mails dont nous ignorions précisément la portée. Or les aménagements temporaires sont aussi un moyen de préfigurer les réalisations du plan vélo qui a été doté de moyens financiers conséquents (sans être nécessairement suffisants). Il nous tarde donc de pouvoir découvrir et nous prononcer, toujours dans la perspective qui est la nôtre – celle d’une expertise d’usage – sur les différents projets d’aménagements financés par un budget de 53 millions d’euros sur 10 ans voté la 11 juillet 2019 par le conseil métropolitain.

Si le franchissement de la Loire au niveau du pont royal était un chaînon manquant crucial dans le cadre d’un réseau cyclable structurant, il ne se suffit pas à lui-même. Comme le rappelle l’adjoint à la circulation et au stationnement d’Orléans dans un entretien, il s’agit maintenant de créer des axes cyclables qui soient en mesure d’irriguer les différentes communes qui composent la métropole. Nous avons été conviés aux premières réunions de travail du comité d’usagers cyclistes mis en place par Orléans Métropole. Il ne s’est plus réuni depuis le 2e tour des élections municipales. Nous attendons du nouvel exécutif métropolitain, et en particulier des vice-présidences en charge des questions de mobilité et de déplacement, qu’il s’empare de cette nouvelle instance pour travailler avec ambition à la réalisation d’aménagements cyclables de qualité sur tout le territoire métropolitain.

7 réflexions au sujet de « Au-delà du pont George V, un réseau cyclable de qualité à bâtir »

  1. Bonjour,

    Merci d’insister sur  »de qualité est à construire » car en effet moi qui pratique le vélotaf et le vélo comme sport, je regrette bien souvent de ne pas pouvoir emprunter des pistes cyclables non adapté à mon sport, et je ne peux pas sauter les trottoir ou passer sur des revêtement qu’une automobile n’accepterait pas de rouler malgré ses grosses suspensions !

    Merci à tous, et vive le vélo !

  2. Bonjour,
    D’accord avec le commentaire précédent, il reste beaucoup à faire.
    Je reviens de la zone commerciale de La source ou le vélo n’a clairement pas sa place. Les magasins sont très mal équipés pour recevoir les cyclistes. Il y a même un magasin d’article de sport bien connu, dont le nom se termine par deux milles, qui n’a absolument rien prévu, donc…..débrouillez vous !
    Il y a aussi un magasin de cycles au bord de la D2020, dont le nom se termine par vélo, qui n’a rien prévu non plus.
    Les commerçants devraient faciliter l’accès et le stationnement de leurs magasins aux cyclistes, je pense que c’est leur intérêt.

  3. Bonjour, je vous remercie pour ce premier acte. Dans ce cadre, les pistes cyclables provisoires, je croyais qu’elles devaient se décliner bien au-delà d’Orléans dans la métropole, avez-vous connaissance d’un calendrier ? Pour ma part, Chécy, elles devaient être mise en place fin juillet, je n’ai vu aucun marquage ?

  4. Il est évident que lorsque l’on permettra au gens de se déplacer en vélo en totale sécurité , en zone séparée des voitures et piétons,et sur des voix ou il n’y a pas de stop tous les 200 mètres , ou la voix ne fait pas des zigzag ou traverse la route , la fréquentation augmentera…

  5. Bonjour
    Tout d’abord un grand bravo à la ville qui a eu le courage de la mise en place des marquages provisoires post covid. Quelle amélioration pour les cyclistes ! Cela fait bientôt 20 ans que je demandais ces modifications à la ville (la voie cycliste sur le pont Georges V, la voie bus vélo sur l’ensemble des mails), on se demande pourquoi cela n’a pas été fait plus tôt ?
    En sus il y a même quelques améliorations qui ont été apportées depuis : on a l’impression qu’à la ville les aménagements sont testés par un pratiquant, c’est une révolution.
    Je suis par ailleurs tout a fait d’accord avec Vélorution.
    Il ne reste plus qu’à étendre cette logique sur toute l’agglomération. Notamment sur le pont Joffre aujourd’hui interdit dans le sens nord sud.
    Je franchis fréquemment le pont Georges V. L’unique trottoir trop étroit déborde de piétons qui marchent de ce fait sur les rails du tram et sur la piste cyclable. Quand se décidera t-on à faire comme à Tours ou Bordeaux en réservant le vieux pont aux piétons cyclistes et tram ?

  6. Bonjour à tous
    C’est plutôt une information,mais peut-être l’avez-vous déjà.
    La rue de la cigogne ( entre la rue des Chabassieres et la rue de boyau)
    qui est en sens unique est,ouest,vient d’être terminée avec un dessin de vélo leur permettant de rouler à contre sens des voitures.
    Étant donné la largeur de la rue je ne vois pas comment un vélo peut rouler à contre sens.
    Pouvez-vous venir constater l’ineptie de la décision.
    J’ai le sentiment que la mairie veut afficher un certain kilométrage en oubliant les vélos……

Répondre à NG Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.